011015 Pour le meilleur et pour le pire – Approche littéraire de la Science-fiction

  • Dates des cours : 8janv-29janv-12févr-19févr-12mars-19mars-2avr-9avr-16avr-23avr-21mai-28mai
  • Heure de début du cours : 10:00
  • Heure de fin du cours : 12:00
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : Lilas NORD


Lilas NORD

Dans cette exploration d’un domaine singulier de la littérature, nous commencerons par partir à la rencontre des pionniers du genre, qui n’ont pas attendu que l’on valide le nom de « Science-fiction » pour se lancer dans l’aventure de l’anticipation. « Intuition funeste » pour les uns, « merveilleux scientifique » pour les autres, chacun esquisse l’avenir à son image et la Science-fiction devient le reflet des aspirations, ambiguïtés ou hantises de la société.

Nous parcourrons ensuite ce vaste univers littéraire en défrichant ou redécouvrant certains de ses territoires, de l’Europe aux États-Unis et de l’Afrique à l’Asie, de la nouvelle à la saga, du roman à la bande dessinée, de la proto-SF à l’uchronie, en passant par le Steampunk. Cette traversée de la Science-fiction nous ouvrira l’un des plus fabuleux laboratoires de création littéraire où s’élaborent entre autres promesses et cauchemars de la science, nouvelles approches de l’homme et de l’altérité, liberté et pouvoir infinis de l’imagination.

S'inscrire

011101 En cheminant avec Nikos Kazantzaki ( 1883-1957)

  • Dates des cours : 5janv-19janv-2févr-16févr-16mars-30mars-13avr-20avr-11mai
  • Heure de début du cours : 9:15
  • Heure de fin du cours : 10:45
  • Jour du cours : Mardi
  • Intervenant : Françoise BOUSSARD


Françoise BOUSSARD

Connu le plus souvent pour son magnifique roman adapté au cinéma, Alexis Zorba (1946), voyageur inlassable partagé entre une fidélité à sa terre natale, la Crète, et le désir intense d’embrasser le monde dans sa diversité, polyglotte, auteur d’une œuvre considérable , l’écrivain grec N. Kazantzaki, qui vécut à la fin de sa vie en France, à Antibes, composa avant de mourir plus et mieux encore qu’une autobiographie, un « carnet de route », le récit d’un itinéraire intérieur conçu comme une « ascension » : Rapport au Greco ( ou Lettre au Greco), adressé à « l’aïeul bien aimé », le peintre d’origine crétoise qui travailla à Tolède.
Ce long testament (spirituel, philosophique, littéraire) à l’écriture dynamique, traversé d’une flamme comme les êtres peints par Le Greco, éclaire l’ensemble d’une œuvre animée par la quête profonde d’un dépassement de soi et de la liberté, dans l’attention toujours profonde aux « frères humains ».
Le présent cours en proposera, en traduction bien sûr, une lecture accompagnée, ou encore un chemin de lecture, faisant référence au besoin à d’autres œuvres de ce très grand écrivain qui rayonne bien au-delà de sa langue et de son temps.
Référence : Nikos Kazantzaki, Rapport au Greco (traduction de Michel Saunier), Editions Cambourakis (2016).

011104 Exploration littéraire : Victor Hugo, Les Misérables

  • Dates des cours : 12janv-26janv-9févr-9mars-23mars-6avr-20avr-11mai-18mai-25mai
  • Heure de début du cours : 14:00
  • Heure de fin du cours : 15:30
  • Jour du cours : Mardi
  • Intervenant : Yves Touchefeu


Yves TOUCHEFEU

Le cours a pour objectif de mettre en pleine lumière la richesse et la profondeur de ce grand roman. C’est un roman captivant, audacieux et courageux. C’est un roman qui fait réfléchir. C’est un roman émouvant.
Les explications et commentaires qui seront apportés auront pour but premier d’enrichir le plaisir de lire..
Les douze séances de ce cours accompagneront la découverte progressive de ce roman :

  1. Les étapes de l’écriture : un livre porté par une longue histoire
  2.  L’ouverture du roman : Monseigneur Bienvenu et l’entrée en scène de Jean Valjean
  3.  Une figure de la misère, une victime de la violence sociale : Fantine
  4.  Jean Valjean et Cosette : de Monfermeil à la rue Plumet
  5.  Lieux romanesques : la masure Gorbeau, le couvent du Petit-Picpus, la maison de la rue Plumet
  6.  Le personnage de Marius
  7.  La barricade de la rue Saint Denis
  8.  Gavroche et Eponine
  9.  Les figures antithétiques de Thénardier et de Javert
  10.  Grandeur des Misérables : roman populaire, social, politique, poétique, roman engagé et « roman pensif »

L’édition conseillée est celle de la collection Folio Classique, en deux volumes, n° 3323 et 3224, édition d’Yves Gohin.  C’est dans cette édition que seront données les références.

 

S'inscrire

011105 Cycle proustien, 1ère année « De la lanterne magique aux tableaux d’Elstir »

  • Dates des cours : 13janv-27janv-10févr-10mars-24mars-31mars-7avr-14avr-21avr-11mai-19mai-26mai
  • Heure de début du cours : 10:00
  • Heure de fin du cours : 12:00
  • Jour du cours : Mercredi
  • Intervenant : FRAVALO Yves


Yves FRAVALO

Engageant un cycle qui déborderait le temps du centenaire (Marcel Proust est mort en novembre 1922), ce cours, dont la visée idéale est d’accompagner une lecture totale d’A la Recherche du temps perdu, aura pour supports essentiels, durant l’année à venir, les deux premiers tomes de l’œuvre : Du côté de chez Swann (Sw.) et A l’Ombre des jeunes filles en fleurs (J.F.).

Après la présentation rapide d’une conception du travail de l’écrivain, explicitement formulée dans la dernière partie du Temps retrouvé, afin que soit prise la mesure d’une ambition romanesque consciente de ses visées et de ses moyens, nous procéderons, en faisant alterner regard surplombant et analyse du détail, à une lecture des sections du récit intitulées « Combray » (Sw.) et « Noms de pays : le pays » (J.F. II)

Disposant les premiers jalons d’un parcours qui arrache progressivement le héros à l’univers cyclique et stable d’une enfance où s’est accumulé le substrat nourricier de l’impression sensible en même temps que s’y est formée une vision des choses docile aux préjugés familiaux, à la fantaisie du rêve et aux exigences du désir, les deux premiers volumes montrent un adolescent soumis, dans la rencontre de tout ce qui a pu l’attirer de loin, à l’épreuve répétée de la déception.

Mise en mouvement par le tournoiement des formes au sein de la mémoire, mais réglée par un artiste lucide – « qui tient en cercle autour de lui le fil des heures, l’ordre des années et des mondes » -, la lanterne magique de l’écriture proustienne éclaire, à travers le retour et la métamorphose des personnages qu’elle anime, le jeu de ses leitmotive, les échos qu’elle donne à saisir entre les époques et les lieux, dans l’arabesque de ses lignes ou dans ses symétries concertées, la ronde incessante des croyances et des illusions où s’étourdit toute existence ; existence qui peut n’être que temps perdu si elle n’est finalement rédimée, comme elle pourra l’être pour le héros, par la création artistique.

Selon la loi en effet du renversement promis par les titres (temps perdu / temps retrouvé), la quête ici retracée se clôt sur l’accès à des certitudes qui fondent un projet d’écriture. Si cette œuvre, qui s’attarde longuement à peindre les séductions et la vanité du théâtre mondain, qui donne à sentir la mobilité des êtres, le vide et le tragique de l’amour, l’évanescence fatale du mystère et de la beauté, si cette œuvre fait de l’aventure romanesque le lieu d’une interrogation – la plus vertigineuse qui soit peut-être dans notre littérature depuis Montaigne et Pascal – sur le statut du moi, du réel et du vrai, elle aboutit, selon les mots de l’auteur lui-même, à « la plus croyante des conclusions » ; et le nœud du credo développé dans les dernières pages tient à l’affirmation du primat de l’impression sensible devenue « critérium de vérité » et voie d’accès au réel retrouvé. Approfondissement et pleine appropriation des lois du paradoxe observé très tôt par le héros dans les tableaux d’Elstir.

Volumes à posséder (peu importe l’édition) dès cette année :

  • Du côté de chez Swann
  • A l’Ombre des jeunes filles en fleurs
  • Le Temps retrouvé

 

 

 

 

S'inscrire

011131 Jules Verne, du roman de la science au voyage initiatique

  • Dates des cours : 5janv-12janv-19janv-26janv-2févr-9févr
  • Heure de début du cours : 10:00
  • Heure de fin du cours : 12:00
  • Jour du cours : Mardi
  • Intervenant : Olivier Sauzereau


Olivier SAUZEREAU

Au début des années 1860, Jules Verne crée un genre littéraire nouveau : le roman de la science, avec pour projet grandiose de raconter lʼhistoire de lʼunivers en résumant “toutes les connaissances géographiques, géologiques, physiques, astronomiques, amassées par la science moderne”. Programme colossal qui aboutit à lʼédition de 62 romans. Durant 40 ans, Jules Verne entraîne ses lecteurs dans toutes les parties du monde, des profondeurs de la terre jusquʼaux confins du système solaire. Le héros de Jules Verne est un personnage en mouvement. Il se déplace à travers le monde en utilisant différents moyens de communication. Jules Verne a été un défricheur de mondes inconnus, mais est-il le père du roman de science fiction ? Lʼobjectif de ce cours est de donner les clefs de lecture pour quelques-uns des plus exceptionnels “Voyages Extraordinaires” et de (re)découvrir lʼhomme Jules Verne dans ce contexte si particulier du XIXe siècle.

Jules Verne marin et écrivain de la mer ; lʼimportance des symboles et de lʼidée du roman initiatique ; création du roman de la science ; Jules Verne et Edgar Poe ; lʼimportance de lʼastronomie ; la genèse des “Voyages Extraordinaires” et lʼorigine des sources littéraires et scientifiques ; les rap- ports de Jules Verne avec son éditeur Pierre-Jules Hetzel ; la “mise en scène” des “Voyages Extraordinaires” et lʼimportance de lʼillustration.

S'inscrire

011132 Jules Verne et les Anglais, Italiens, Russes, Suisses, Français, Norvégiens, Hindous et… Bretons

  • Dates des cours : 11janv-18janv-25janv-1févr-8févr-15févr-8mars-15mars
  • Heure de début du cours : 15:45
  • Heure de fin du cours : 17:15
  • Jour du cours : Lundi
  • Intervenant : Jean-Yves PAUMIER


Jean-Yves PAUMIER

Huit nouveaux pays dans lesquels le romancier nantais, dont l’ambition définie avec son éditeur Hetzel, était de « peindre la terre entière par le roman » a situé quelques-uns de ses romans. Si le voyage de ses héros est extraordinaire, si l’aventure est bien présente, si la science en marche est utilisée… c’est bien pour exprimer l’âme des lieux concernés. Jules Verne n’a de cesse de construire une géographie vivante, en marche… qui soit le reflet des peuples. Ses héros, et tous les protagonistes de ses livres, sont des personnages vivants, correspondant à la réalité de l’époque, inscrits dans l’histoire et les lieux de leurs pays.

Chaque cours traitera d’un pays. Avec Jules Verne, nous appréhenderons quelques pans de son histoire, nous découvrirons certains lieux et l’âme qui s’en dégage, nous mangerons et boirons les spécialités locales… parfois nous pourrons aussi chanter ! À partir des romans, et autres textes (pièces de théâtre, articles écrits pour des revues, entretiens, lettres…), ou en se référant à ses sources d’inspiration, apparaissent des personnages représentatifs, des villes et paysages traversés… Le romancier tisse ainsi un portrait singulier de chaque pays, n’hésitant pas à délivrer avec humour quelques bon mots.

S'inscrire

011140 La langue française et ses métamorphoses

  • Dates des cours : 12janv-26janv-9févr-9mars-23mars-6avr-20avr-18mai-1juin
  • Heure de début du cours : 14:00
  • Heure de fin du cours : 16:00
  • Jour du cours : Mardi
  • Intervenant : Bernard Melguen


Bernard MELGUEN
La langue française, dans sa richesse et son extrême souplesse, est le théâtre de nombreuses métamorphoses dont nous étudierons quelques exemples.

Des expressions et locutions imagées. Mémoire d’un lointain passé, leur sens premier, souvent oublié, nous réserve bien des surprises.
L’argot et les argots : d’où viennent-ils et quelle est leur fonction sociale ?
Les mots de l’actualité et ceux de la publicité. Les moyens de communication actuelle nous imposent quantité de mots nouveaux dont l’origine et le sens gagnent à être précisés.
Sigles, acronymes et mots-valises. Ces nouveaux venus, aujourd’hui d’un emploi courant, obéissent à un code linguistique précis. Lequel ?
Jongler avec les mots. Notre langue se prête à d’innombrables acrobaties étonnantes et réjouissantes : anagrammes, palindromes, holorimes, lipogrammes, contrepèteries, calembours… qui sont souvent l’oeuvre de grands écrivains.
La francophonie : l’aventure des mots français qui ont migré dans d’autres langues.
Deux domaines seront étudiés plus spécifiquement : le vocabulaire animal et celui des injures.

S'inscrire

011141 Les mots français et leur histoire

  • Dates des cours : 12janv-26janv-9févr-9mars-23mars-6avr-20avr-18mai-1juin
  • Heure de début du cours : 10:00
  • Heure de fin du cours : 12:00
  • Jour du cours : Mardi
  • Intervenant : Bernard Melguen


Bernard MELGUEN
Les mots sont nos compagnons de tous les jours. Indispensables et transparents au quotidien, ils vivent, s’usent et se transforment. Parfois, l’un d’entre eux nous interpelle : d’où ce mot vient-il et que signifie-t-il ‘vraiment’ ?
Pour y répondre, il est nécessaire d’interroger l’étymologie, science jeune et malicieuse qu’il convient d’aborder avec méthode.
Aucun préalable n’étant requis, cet apprentissage comportera :
une histoire de la langue française, elle-même modelée par l’histoire de notre pays, des fiches techniques : morphologie (racines, préfixes, suffixes), sémantique (évolution du sens) et néologie (comment inventer des mots nouveaux ?), un large éventail de mots ainsi que des exercices ludiques accompagneront notre progression, deux domaines seront étudiés plus spécifiquement : les mots inspirés par le ciel et les mots de la mer.

S'inscrire

011151 « Visions capitales » : Judith et Salomé. Arts et littérature (Programme sur 2 ans)

  • Dates des cours : 8janv-15janv-22janv-29janv-5févr-12févr-19févr-12mars-19mars-26mars-2avr-9avr-16avr-23avr
  • Heure de début du cours : 10:00
  • Heure de fin du cours : 12:00
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : Claude Dupont


Claude DUPONT

Cette première année portera essentiellement sur les arts.

On envisagera la représentation, du Moyen Age au milieu du XIXe siècle, de deux figures bibliques antithétiques, Judith et Salomé, dont les iconographies, paradoxalement, tendront presque parfois à se confondre.

D’autre part, la figure de Salomé étant liée à l’histoire de Jean-Baptiste, on parcourra de nombreux cycles de la vie du Précurseur, du XIIe au XVIe siècle.

La seconde année sera consacrée à l‘émergence du mythe de Salomé dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe, dans les différents domaines de la création littéraire et artistique.

 

S'inscrire

011170 Indochine, rêve d’Asie… une croisière au long cours

  • Dates des cours : 7janv-21janv-4févr-11févr-18févr-11mars-18mars-25mars-1avr-8avr
  • Heure de début du cours : 14:15
  • Heure de fin du cours : 16:15
  • Jour du cours : Jeudi
  • Intervenant : Henri Copin


Henri COPIN

Au fil d’une croisière de 12 séances, découvrir le siècle d’histoire commune de la France et des pays de l’ex-Indochine, dans le sillage des livres, films, sciences, arts, religions, cuisine… Ouvertures sur le Cambodge, le Laos, le Vietnam contemporains, et les évolutions de l’historiographie.
Richement illustré, ce cours se veut convivial, et fait une place aux échanges et aux interventions des participants.

La croisière combine deux approches : chronologique, et thématique.
Histoire : la France et les pays de l’Indochine, des guerres de l’opium et la conquête et à l’indépendance, par la guerre ; les sociétés en situation coloniale, échanges, croisements, affrontements.
Littérature, cinéma : voyageurs, romanciers, journalistes, réalisateurs, à la découverte de l’Autre.
Religions et pratiques religieuses d’Asie, une fascination d’altérité.
L’École Française d’Extrême-Orient, Angkor, naissance d’une science coloniale.
L’École des Beaux-Arts de Hanoï, échanges culturels, peinture et arts contemporains.
Indochine et francophonie : un rêve disparu ?
Littérature et auteurs contemporains du Vietnam et du Cambodge.
Que reste-t-il de l’Indochine dans la péninsule indochinoise d’aujourd’hui ?
Lecture possible : Ma sœur aux yeux d’Asie, de Michel Ragon – Métisse blanche, de Kim Lefèvre – Terre des oublis, de Dong Thu Huong – Ru, Man, Vi, de Kim Thuy – Le venin du Papillon, d’Anna Moï.

S'inscrire