011015 Pour le meilleur et pour le pire – Approche littéraire de la Science-fiction

  • Dates des cours : 8janv-29janv-12févr-19févr-12mars-19mars-2avr-9avr-16avr-23avr-21mai-28mai
  • Heure de début du cours : 10:00
  • Heure de fin du cours : 12:00
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : Lilas NORD


Lilas NORD

Dans cette exploration d’un domaine singulier de la littérature, nous commencerons par partir à la rencontre des pionniers du genre, qui n’ont pas attendu que l’on valide le nom de « Science-fiction » pour se lancer dans l’aventure de l’anticipation. « Intuition funeste » pour les uns, « merveilleux scientifique » pour les autres, chacun esquisse l’avenir à son image et la Science-fiction devient le reflet des aspirations, ambiguïtés ou hantises de la société.

Nous parcourrons ensuite ce vaste univers littéraire en défrichant ou redécouvrant certains de ses territoires, de l’Europe aux États-Unis et de l’Afrique à l’Asie, de la nouvelle à la saga, du roman à la bande dessinée, de la proto-SF à l’uchronie, en passant par le Steampunk. Cette traversée de la Science-fiction nous ouvrira l’un des plus fabuleux laboratoires de création littéraire où s’élaborent entre autres promesses et cauchemars de la science, nouvelles approches de l’homme et de l’altérité, liberté et pouvoir infinis de l’imagination.

S'inscrire

011151 « Visions capitales » : Judith et Salomé. Arts et littérature (Programme sur 2 ans)

  • Dates des cours : 8janv-15janv-22janv-29janv-5févr-12févr-19févr-12mars-19mars-26mars-2avr-9avr-16avr-23avr
  • Heure de début du cours : 10:00
  • Heure de fin du cours : 12:00
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : Claude Dupont


Claude DUPONT

Cette première année portera essentiellement sur les arts.

On envisagera la représentation, du Moyen Age au milieu du XIXe siècle, de deux figures bibliques antithétiques, Judith et Salomé, dont les iconographies, paradoxalement, tendront presque parfois à se confondre.

D’autre part, la figure de Salomé étant liée à l’histoire de Jean-Baptiste, on parcourra de nombreux cycles de la vie du Précurseur, du XIIe au XVIe siècle.

La seconde année sera consacrée à l‘émergence du mythe de Salomé dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe, dans les différents domaines de la création littéraire et artistique.

 

S'inscrire

011171 Rêver et connaître, vers l’Ailleurs et l’Autre

  • Dates des cours : 8janv-22janv-5févr-12févr-19févr-12mars-19mars-26mars-2avril-9avr
  • Heure de début du cours : 14:00
  • Heure de fin du cours : 16:00
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : Henri Copin


Henri COPIN

Vers l’Ailleurs et l’Autre d’Asie et d’Afrique, rêvés et connus, au fil des récits de voyage, romans, poésie, peinture, cinéma, poésie, de la période coloniale aux représentations actuelles.

Richement illustré, le cours se veut convivial, ouvert aux échanges. De brèves et ludiques activités d’écriture pourront être proposées.

Un parcours vagabond des mille façons de découvrir et penser l’autre, de Loti à Levi-Strauss en passant par Ségalen, Pavie, Caillié, Brazza, des écrivains voyageurs,  Asiatiques ou Africains.
De l’exotisme vers l’altérité,  des échanges culturels, qui renvoient au monde d’aujourd’hui.
Lecture possible : Toum, de Faivre/Delavignette, L’Harmattan – L’usage du monde, de Nicolas Bouvier – Passagère du silence, de Fabienne Verdier – Le Monde est mon langage, de Alain Mabanckou – Le bureau des étangs et des jardins, de Didier Decoin – Petit traité sur l’immensité du monde, de Sylvain Tesson.
Visite possible de l’atelier d’un peintre.

S'inscrire

012001 Le bonheur

  • Dates des cours : 8janv-15janv-22janv-29janv-5févr-12févr-19févr-12mars-19mars-26mars-2avr-9avr
  • Heure de début du cours : 10:15
  • Heure de fin du cours : 11:45
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : Robert Muller


Robert MULLER

Le bonheur n’est pas une idée neuve, mais à en juger par l’abondance des messages qui circulent sur le sujet, c’est manifestement une idée à la mode. Ces messages se réfèrent volontiers à la « sagesse » des Anciens et à la notion de vie bonne, expression souvent mal comprise. Il se trouve que nous avons à notre disposition un texte ancien expressément consacré à la question : La vie heureuse de Sénèque, représentant de la tradition stoïcienne. Le texte est bref, mais il permet par là même d’étudier de près ce qu’est une théorie du bonheur dans une conception philosophique forte, et assez forte pour se confronter aux doctrines rivales d’Aristote et d’Epicure.

Nous utiliserons la traduction de P. Pellegrin, Paris, G-F Flammarion, 2005. Les latinistes (ou les lecteurs curieux) pourront se reporter à l’édition « Budé » : Sénèque, Dialogues, tome II, texte et trad. de A. Bourgery, Paris, Les Belles Lettres, 1923 (plusieurs rééditions).

Pour Aristote, on se réfèrera principalement à l’Ethique à Nicomaque, livre X ; pour Epicure, à la Lettre à Ménécée.

S'inscrire

012020 Dans les pas de Montaigne

  • Dates des cours : 8janv-22janv-5févr-19févr-12mars-26mars-9avr-23avr-21mai-28mai
  • Heure de début du cours : 10:00
  • Heure de fin du cours : 12:00
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : BOUVRE Marie-France


Marie-France BOUVRE

Plaisir de penser, la philosophie est aussi travail de la pensée.
Plaisir qui se gagne, travail qu’on ne saurait éluder. Il faut apprendre à philosopher.
L’aide des grands maîtres est à cet égard irremplaçable car c’est grâce à elle qu’on y parvient le mieux.
Dans le cadre de cette initiation, ce sera avec Montaigne que nous apprendrons à philosopher : son œuvre est en effet un exemple parfait de cette inlassable quête de sens, de savoir et de sagesse que l’on dit être l’essence de la philosophie. Être « dans le pas de Montaigne », c’est s’efforcer de suivre « une allure si vagabonde que celle de notre esprit ».
Hormis le projet de se dire tout entier et sans réserve, le philosophe semble en effet n’imprimer aucune direction précise au cours de ses pensées. Il nous les livre, telles qu’elles se présentent, et sous leurs formes les plus « diverses et ondoyantes » : incertitudes et étonnements, sentiments et humeurs, gai scepticisme ou méditation mélancolique.
Chemin faisant, et bien qu’à « sauts et gambades », nous dégagerons au fil des Essais trois axes essentiels pour en saisir le propos : la vision de l’homme et du monde, marquée par l’inconstance de l’être ; la question du savoir et du vrai, oblitérée par l’incertitude et le doute ; et enfin la sagesse, dont l’éthique est à la portée de nos faiblesses.

S'inscrire

012245 L’identité : questions et problèmes philosophiques

  • Dates des cours : 12févr-19févr-12mars-19mars-26mars-2avr-9avr-16avr-23avr
  • Heure de début du cours : 16:00
  • Heure de fin du cours : 18:00
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : Jean-Luc Nativelle


Jean-Luc NATIVELLE

L’identité n’est pas qu’une question d’état civil, de sexe, de passé familial. Elle est ce que chacun revendique comme ce qui le distingue des autres, ou ce qui le relie aux autres. Mais l’erreur consisterait à croire qu’être soi est une évidence : d’une part, parce qu’on se donne une identité autant que l’on possède une identité, d’autre part, parce qu’il n’est pas impossible que nous en ayons plusieurs. Une identité, en somme, n’est jamais un pur donné : il y entre toujours une bonne part de construction, voire d’artifice.

Le cours proposera une réflexion sur les éléments qui entrent en jeu dans l’identité : la mémoire (et les problèmes liés à la maladie d’Alzheimer), notre rapport au corps, notre rapport aux autres ; nous insisterons sur notre besoin de nous reconnaître dans une identité collective, par la culture d’appartenance notamment, et par les représentations que l’histoire nous donne de nous-mêmes.

Nous poserons enfin la question des dérives identitaires que connaissent nos sociétés contemporaines : la revendication de l’identité – essentielle à la reconnaissance des individus – est aujourd’hui dans ses formes radicales et idéologiques l’un des principaux enjeux qui interrogent nos démocraties modernes.

Lectures conseillées :

  • Ce que n’est pas l’identité, Nathalie Heinich, Gallimard, coll. Le Débat
  • Histoire et mémoire, Jacques Le Goff, Gallimard, coll. folio histoire
  • Alzheimer, la vie, la mort, la reconnaissance, Michel Malherbe, éd. Vrin
  • L’Identité, Alex Mucchielli, éd. PUF, coll. « Que sais-je ? »
  • Qui est « je » ?, Jean-Luc Nativelle, éd. m-éditer

S'inscrire

016010 Pratiques d’écriture 2 – Ecriture à contraintes

  • Dates des cours : 6nov-20nov-4déc-18déc-8janv-22janv-5févr-19févr-19mars-2avr-9avr-23avr
  • Heure de début du cours : 13:30
  • Heure de fin du cours : 15:30
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : Lilas NORD


Lilas NORD

Exercices de style : saisir les outils de l’écrivain et s’en saisir

Les séances sont conçues comme série d’exercices de style où les contraintes proposées serviront de moteur à la création. À chaque séance, une nouvelle contrainte d’écriture sera présentée, qu’il s’agisse de jouer avec des œuvres existantes ou de composer des textes personnels. Cadavres exquis, transpositions, réécritures, écriture à plusieurs mains, figures de style imposées permettront, entre autres, de mieux cerner les outils de la langue et de l’écrivain et d’affûter la plume de chacun.

S'inscrire

016035 Atelier : entrer en poésie par le souffle

  • Dates des cours : 8janv-15janv-22janv-5févr-12févr-19févr-12mars-19mars-26mars-9avr-16avr-23avr
  • Heure de début du cours : 09:30
  • Heure de fin du cours : 12:00
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : BLAIN Marie


Marie BLAIN-PINEL

Vous aimeriez lire de la poésie et cela vous semble un univers étranger ? Entrer en poésie suppose de savoir lire pour entendre ce jeu particulier de la langue qui repose pour une grande part sur le souffle. François Cheng est un témoin contemporain très puissant de cette conception poétique. En prenant appui sur son œuvre, et d’autres autour, dans la ligne de ceux que Cheng appelle « les poètes de l’être » – le cours se présentera sous forme d’atelier pour mettre chacun en capacité d’expérimenter ce souffle poétique. Il ne s’agira pas d’une approche académique des œuvres, mais d’une mise en pratique de lecture, de partage de l’émotion poétique selon le choix de chaque participant, pour reconnecter la poésie à l’émotion intime de chacun. Une large part sera faite à la découverte de la poésie contemporaine.
Trois aspects complémentaires seront abordés en lien :

1. la familiarisation avec les règles classiques de lecture de la prosodie française  – et leur assouplissement contemporain ;

2. des ateliers d’écriture poétique pour découvrir les ressources propres à cette pratique ;

3. le partage à voix haute de poèmes choisis par les participants simplement parce qu’ils les touchent, sous la forme de la réalisation d’une anthologie. L’atelier dure 2h 30 pour nous donner le temps de la lecture et de l’écriture et du partage, selon des propositions variées.

Œuvre de référence : François Cheng : Et le souffle devient signe, 2001/réédition 2014 – À l’orient de
tout,
2005 – Enfin le royaume, 2018 … De nombreux poèmes seront proposés et distribués, ainsi
qu’une bibliothèque de poésie tournante, enrichie par les apports des participants.

S'inscrire

021505 Crises et Conflits contemporains – 1ère année

  • Dates des cours : 6nov-27nov-4déc-11déc-8janv-15janv-22janv-29janv-5févr-12févr-19févr-12mars-19mars-26mars-2avr-16avr-23avr-21mai
  • Heure de début du cours : 13:45
  • Heure de fin du cours : 15:45
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : LE_PAUTREMAT Pascal


Pascal LE PAUTREMAT

Étude de pays et de zones de crises au cœur de l’actualité, entre Histoire et données géopolitiques.
Chaque séance repose sur une approche didactique, en s’appuyant sur des supports visuels (notamment des cartes). Les questions de l’auditoire sont traitées en fin de séance.

  • La Géopolitique : entre définition de la notion et vecteurs d’influence des États ‘dominants’
  • Guerre internationale contre les terrorismes et politiques sécuritaires
  • Les États-Unis : un impérialisme à toute épreuve
  • Enjeux et défis au Moyen-Orient
  • Israël : l’obsession sécuritaire
  • Le Qatar et l’Arabie saoudite : jeux d’influence et prosélytisme
  • La Syrie au cœur d’une guerre confessionnelle
  • Les tensions indo-pakistanaises et la question du Cachemire
  • L’Afghanistan face à son destin
  • Russie : entre préservation d’un glacis stratégique et rayonnement international
  • Le Caucase, au cœur des jeux d’influence
  • L’Ukraine : un espace de tensions dans une Europe multiple
  • Géopolitique de la Chine
  • Tensions dans la Corne de l’Afrique
  • Soudan et Sud-Soudan : entre guerre religieuse et lutte pour le pétrole
  • L’Or Bleu, source de tensions et d’enjeux
  • Cuba : l’emprise des dogmes
  • Venezuela : entre crises politiques et dérive économique

S'inscrire

021601 Atelier de recherches historiques

  • Dates des cours : 8janv-15janv-29janv-5févr-12févr-12mars-19mars-26mars-9avr-16avr-23avr-21mai
  • Heure de début du cours : 10:30
  • Heure de fin du cours : 12:30
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : Rémi Fabre


Rémi FABRE

Sensibiliser à la recherche historique, travailler sur les ressources archivistiques régionales, susciter et accompagner des recherches personnelles ou collectives, présenter et discuter  les recherches en cours , rédiger et mettre en ligne ou publier des synthèses.

L’atelier de recherches historiques rassemble différents thèmes et initiatives de recherches. Son programme, précisé au début des cours, s’établit en fonction des centres d’intérêt et des projets de chacun.  L’enseignant référent, tout en guidant et suggérant les travaux, partage avec les étudiants ses propres recherches.  Les sujets peuvent porter sur différentes périodes de l’histoire et sur divers pays. On peut partir de cas particuliers, d’archives familiales,  pour insérer les histoires et parcours individuels dans les destins collectifs. On peut aussi aborder de grands événements (guerres, révolutions, tournants politiques, sociaux ou culturels)  dans leur dimension régionale ou sous un angle particulier. Au début de l’année une présentation des ressources archivistiques de la région permettra de donner des conseils méthodologiques et d’aider  ceux qui le souhaiteront à choisir un sujet. Des mises au point historiographiques permettront d’insérer les recherches dans des problématiques tenant compte des acquis et des débats historiques.

S'inscrire