021110 L’évolution des sociétés durant la préhistoire européenne

  • Dates des cours : 8oct-5nov-19nov-3déc-17déc-14janv-28janv-25févr-11mars-25mars-22avr-6mai
  • Heure de début du cours : 16:15
  • Heure de fin du cours : 18:15
  • Jour du cours : Mardi
  • Intervenant : Philippe ROY


Philippe ROY

 

Des chasseurs du paléolithique supérieur aux sociétés dites Barbares du haut Moyen Age (40 000 av J-C-800 après J-C).
Identifier les grandes étapes de l’évolution des sociétés qui ont façonné l’Europe ancienne : quelles sociétés sont associées à l’art des grottes du Paléolithique supérieur, Chauvet ou Lascaux ?
Comment évoluent-elles vers l’agriculture et l’élevage, les villes et vers l’histoire ?

  • Les sociétés sans État, quelques caractéristiques (anthropologie sociale)
  • L’art des cavernes, quelle société derrière ?
  • L’apparition progressive de l’agriculture
  • L’Europe des mégalithes
  • L’apparition d’une aristocratie militaire
  • Des sociétés qui restent réfractaires à l’État
  • L’invention du modèle d’État grec
  • Les sociétés barbares, dernières sociétés sans États

021201 Empire romain

  • Dates des cours : 14oct-18nov-25nov-2déc-9déc-16déc-13janv-20janv-27janv-3févr-24févr
  • Heure de début du cours : 10:00
  • Heure de fin du cours : 12:00
  • Jour du cours : Lundi
  • Intervenant : Dominique COMELLI


Dominique COMELLI

Après avoir vu les fondements de la République Romaine et la transition vers l’empire romain, nous aborderons l’empire romain: la succession des différents empereurs, l’organisation de l’empire romain, l’arrivée du christianisme, l’effondrement de l’empire et les traces qu’il a laissées dans l’organisation de l’Europe

 

021203 Monuments et espaces publics de la Rome antique. Des origines de Rome au règne de Constantin

  • Dates des cours : 1oct-15oct-5nov-19nov-10déc-17déc-14janv-28janv-25févr-11mars-25mars-25avr
  • Heure de début du cours : 15:15
  • Heure de fin du cours : 17:15
  • Jour du cours : Mardi
  • Intervenant : Bernard MINEO


Bernard MINEO

Le cours s’attachera à présenter, au fur et à mesure de leur apparition dans le cours de l’histoire, les principaux monuments et espaces publics de la ville de Rome, avec le souci de les situer dans leur cadre topographique et leur contexte historique et culturel. À ce titre, il permettra à tous ceux qui se rendront un jour à Rome de retrouver et d’interpréter, dans leur environnement urbain actuel, les vestiges de la cité antique.
L’approche sera chronologique, permettant ainsi de suivre le développement édilitaire de Rome en partant de l’époque où celle-ci n’était qu’une simple bourgade peuplée de pasteurs et de bergers, pour arriver à l’époque de l’empereur Constantin, où la cité de Romulus est devenue, au terme d’une métamorphose extraordinaire, la plus grande métropole du monde antique, avec plus d’un million d’habitants.
Chaque monument ou espace public sera d’abord l’objet d’une rapide présentation archéologique, à partir des reconstitutions réalistes proposées par les spécialistes que l’on pourra comparer à la représentation photographique des vestiges actuels ; on s’attachera toujours à situer les édifices étudiés sur les plans de la ville antique et moderne afin de permettre au futur voyageur de les reconnaître aisément dans la Rome d’aujourd’hui. Suivra ensuite la présentation des éléments légendaires, historiques, culturels voire économiques se rattachant à ces bâtiments ou espaces publics, afin d’associer étroitement archéologie, histoire et civilisation. L’ambition du cours est de rendre familiers les lieux chargés d’histoire de la Rome antique comme le sont par exemple le Forum Boarium, le Palatin, le Capitole, le Forum romain, le Champ de Mars, et toutes les constructions qui peuplent ces espaces (temples, lieux du pouvoir, marchés, parcs, bibliothèques, cirques, théâtres et amphithéâtres, thermes), et d’offrir ainsi une image de la vie grouillante d’une cité qui n’a cessé de nourrir les imaginations.

 

S'inscrire

021210 Le XVIe siècle, en France et en Europe : les grands personnages, les enjeux et évènements politico-religieux

  • Dates des cours : 7oct-4nov-18nov-2déc-16déc-13janv-27janv-24févr
  • Heure de début du cours : 14:00
  • Heure de fin du cours : 15:30
  • Jour du cours : Lundi
  • Intervenant : Nicole VRAY


Nicole VRAY

Le XVIe siècle, en France et en Europe : les grands personnages, les enjeux et évènements politico-religieux qui ont fait du XVIe siècle une période axiale aux conséquences à court, moyen et long terme.

Des derniers Valois aux premiers Bourbons, de la Renaissance à la guerre de Trente ans le XVIe siècle, en France et en Europe, a traversé les guerres de religion, les sursauts politico-religieux via les enjeux européens. Ces différents évènements auront façonné ce siècle en période axiale aux conséquences durables.
Comment certaines grandes familles ont-elles composé dans ce siècle, et quels héritages ont-elles légué?
Quel rôle ont joué les femmes, qu’elles ont été les influences politiques et religieuses notamment des mères, et leurs conséquences?

 

021301 Initiation au Moyen Âge

  • Dates des cours : 15oct-12nov-19nov-26nov-3déc-10déc-17déc-14janv-28janv-4févr-25févr-4mars
  • Heure de début du cours : 14:00
  • Heure de fin du cours : 16:00
  • Jour du cours : Mardi
  • Intervenant : Dominique COMELLI


Dominique COMELLI

Nous approcherons cet espace-temps essentiel, et si mal connu, sur lequel traînent encore beaucoup d’idées reçues, alors que la recherche historique continue à évoluer rapidement sur cette question. Ce cours ne s’intéressera qu’à l’Europe occidentale.
La première partie nous présentera les spécificités de cet espace-temps, depuis sa naissance mérovingienne jusqu’à la crise du XIVème -XVe s, en insistant sur la souplesse et la richesse de ce monde très différent du nôtre, sur les plans religieux, culturels, économiques et sociaux, mais en présentant aussi la vie quotidienne, qui recèle un certain nombre de surprises.
La deuxième partie nous permettra de revisiter l’histoire de France de la Francie occidentale à la France des rois. C’est ainsi que seront abordées les grandes personnalités de notre histoire médiévale, mais aussi la construction d’un Etat très particulier, rapidement centralisé et administré, qui marque encore notre imaginaire et notre fonctionnement politique.

021303 La chrétienté médiévale

  • Dates des cours : 9oct-16oct-6nov-13nov-20nov-27nov-4déc-11déc-18déc-8janv-15janv-22janv
  • Heure de début du cours : 13:30
  • Heure de fin du cours : 15:30
  • Jour du cours : Mercredi
  • Intervenant : Gwenaël GUILLAUME


Gwenaël GUILLAUME

Etudier la chrétienté médiévale, ce n’est pas faire une histoire de l’Eglise, c’est s’intéresser à la société médiévale dans son ensemble. En effet, au Moyen Âge, on ne peut dissocier le domaine religieux de la société et, comme l’écrit Jérôme Baschet, « l’Eglise comme communauté est la société dans sa globalité. » Ainsi, être chrétien ne résulte pas d’une foi ou d’un engagement religieux personnel ; cela marque d’abord l’appartenance à une communauté d’hommes. Dès lors, Eglise et religion chrétienne définissent et délimitent une « Europe médiévale » à laquelle elles donnent son unité. L’Eglise structure donc la société médiévale et participe à son dynamisme. Elle est omniprésente dans la vie et dans les représentations des populations. Elle encadre les fidèles, lutte contre les pratiques religieuses qu’elle juge dangereuses et participe activement à la vie économique, sociale et culturelle. Toutefois, cette omniprésence de la religion chrétienne n’empêche pas les débats concernant son rôle et son organisation comme le montrent les différents mouvements de réformes qui traversent l’Eglise du Xe au XIVe siècle et les luttes opposant les pouvoirs ecclésiastiques aux pouvoirs temporels. En outre, de récentes synthèses sur l’histoire de l’Occident médiéval permettent de renouveler les approches et d’apporter de nouveaux éclairages sur cette histoire de la chrétienté médiévale.

 

021405 L’Etat royal en France sous le règne de Louis XIV (1643-1715)

  • Dates des cours : 1oct-8oct-15oct-5nov-12nov-19nov-26nov-3déc-10déc-17déc-7janv-14janv
  • Heure de début du cours : 14:00
  • Heure de fin du cours : 16:00
  • Jour du cours : Mardi
  • Intervenant : Pierre JAMBARD


Pierre JAMBARD

Derrière l’image éclatante et bien connue de l’absolutisme triomphant du règne de Louis XIV, des travaux historiques récents ont fait apparaître l’importance des compromis que la monarchie française a dû passer dans son effort de construction d’un Etat moderne, tant avec des réseaux financiers et familiaux qu’avec les pouvoirs locaux, ainsi que la nature endémique des rébellions.

 

 

C’est dans cet esprit que le cours aborde l’histoire politique, sociale, économique, religieuse et culturelle de la France du Grand siècle au travers de quelques grands thèmes : Le royaume de France au XVIIème siècle : territoires et populations ; les expressions du pouvoir royal ; institutions et pratiques de l’Etat monarchique sous Louis XIV ; le « Roi de guerre » ; finances et monarchie ; contestations, révoltes et soumissions de 1643 à 1715.

021411 L’installation des colons Européens dans l’espace caribéen au XVII° et ses conséquences

  • Dates des cours : 8janv-15janv-22janv-29janv-5févr-26févr
  • Heure de début du cours : 13:45
  • Heure de fin du cours : 15:45
  • Jour du cours : Mercredi
  • Intervenant : Nicolas RIBEIRO


Nicolas RIBEIRO

En 1625, Anglais et Français s’installent définitivement dans la Caraïbe. Cette date marque le début de la colonisation européenne dans l’ensemble de l’espace caribéen et l’exploitation des sols et des populations par les conquérants issus d’Europe. Ce cours a pour but, à partir de l’étude de documents d’archives et de traces patrimoniales, de découvrir quelles ont été les conséquences multiples de la présence européenne dans le monde caribéen: mise en place de la colonisation, création de nouvelles frontières, métissages culturels, apparition de nouvelles problématiques sociales, nouveaux espaces de la guerre maritime et reconfiguration des échanges diplomatiques, développement de la gestion administrative à distance…. .

Le but de ce cours sera de rendre compte des traces laissées par cette histoire coloniale dans le patrimoine matériel et immatériel. Une simple connaissance de l’histoire coloniale et de la découverte du « nouveau monde » suffira pour aborder pleinement ce cours.

 

 

Résumé de votre carrière : Docteur en Histoire Moderne (CRHIA), spécialiste de l’Histoire maritime des Petites Antilles, professeur certifié d’Histoire Géographie, enseignant vacataire à l’Université de Nantes (département d’Histoire). Mes recherches portent sur l’histoire maritime des Petites Antilles au XVII° siècle mais aussi sur les relations entre les ports atlantiques et les Petites Antilles pour la même période.

 

021420 Le siècle d’or hollandais

  • Dates des cours : 8nov-15nov-22nov-29nov-6déc-13déc
  • Heure de début du cours : 10:00
  • Heure de fin du cours : 12:00
  • Jour du cours : Vendredi
  • Intervenant : Véronique MATHOT


Véronique MATHOT

Surtout connu au travers des œuvres intimistes de ses multiples peintres, le siècle d’or hollandais mérite d’être redécouvert au travers des diverses facettes qui ont permis son existence. De la naissance inattendue d’une nation jusque là inexistante, jusqu’à son inexorable déclin, nous explorerons les vecteurs qui ont joué en faveur du rôle central qu’il a su tenir dans l’histoire européenne et mondiale.

    • Naissance d’une nation
    • L’Expansion maritime
    • La vie quotidienne à travers la peinture
    • Amsterdam, capitale du monde
    • Au-delà des villes, rivages et campagnes
    • Quand le siècle d’or s’achève

021495 La Révolution française en questions

  • Dates des cours : 8oct-15oct-5nov-12nov-19nov-26nov-3déc-10déc
  • Heure de début du cours : 13:30
  • Heure de fin du cours : 15:00
  • Jour du cours : Mardi
  • Intervenant : Jean-Robert TOUVRON


Jean-Robert TOUVRON

Ce cours a pour intention de répondre à 3 questions :

. Pourquoi la Révolution française ?

. Comment est-on passé de la « Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen » au terrorisme d’Etat ?

. La Révolution française était-elle nécessaire ?