021715 ÉGYPTE ANCIENNE – Osiris, de la figure politique au concept métaphysique

  • Dates des cours : 9janv-16janv-23janv-30janv-6févr-27févr
  • Heure de début du cours : 14:00
  • Heure de fin du cours : 16:00
  • Jour du cours : Jeudi
  • Intervenant : Laurence RETOURNE


Laurence RETOURNE

2e PARTIE : OSIRIS, UN CONCEPT MÉTAPHYSIQUE (Croyances et rituels funéraires en Egypte Ancienne)

Osiris est une divinité égyptienne particulièrement intéressante. Anthropomorphe, ce qui est assez rare dans le panthéon, on le croirait sorti de la nuit des temps puisqu’il divinise la puissance de l’éternité. Et pourtant, il ne fait son apparition qu’au cours de la 4e dynastie, après l’invention du complexe funéraire royal pyramidal et l’élévation des grandes pyramides de Giza. L’année dernière, dans une 1e partie, nous avons exploré Osiris en tant que figure théocratique, le fils de Rê père d’Horus, et donc dans son aspect éminemment politique.

Cette année, après un bref retour sur l’évolution historique de l’Ancêtre mythologique de la royauté égyptienne, nous consacrerons cette fois notre étude à son aspect métaphysique. Après l’épisode amarnien et le total effacement du dieu Osiris par la nouvelle religion d’Akhenaton, on assiste à son retour en force. Mais cette fois, la royauté, sans s’émanciper de sa nature divine, propulse Osiris dans une sphère religieuse nouvelle, au-delà d’une seule implication théocratique. Cette évolution est marquée par une iconographie nouvelle datée du règne de Sethy 1e (1e règne efficient de la D.19), présentant Osiris comme le mécanisme et la phase nocturne de la renaissance dans le cycle de la vie éternelle. C’est également sous ce règne qu’une nouvelle figure divine fait son apparition, le bélier Iouf, dont l’explication théologique fait d’Osiris non plus un fils de Rê, mais un aspect de l’éternité de Rê, le créateur et régénérateur de toute chose. Il sera donc question des croyances eschatologiques des Anciens Égyptiens, c’est-à-dire de leur conception d’une survie dans l’Au-delà, ce qui nous conduira à présenter également les rituels funéraires. Enfin, nous terminerons ce cycle de 6 séances par une approche plus globale, en nous interrogeant sur les similitudes que nous pourrions noter entre religion osirienne et religion chrétienne.