021507 : « Tricoteuses », «pétroleuses », pionnières ? Les femmes dans les révolutions du XIXe siècle

  • Dates des cours : 12janv-19janv-26janv-2févr
  • Heure de début du cours : 13:30
  • Heure de fin du cours : 15:00
  • Jour du cours : Mardi
  • Intervenant : LOISEAU Dominique


Dominique LOISEAU

Le rôle des femmes dans les grands moments de bouleversements révolutionnaires est à la fois nié, fantasmé, décrié par la plupart de leurs contemporains.

Qu’en est-il vraiment ? Entre 1789 et la fin du Second Empire en 1870/71, quels rapports la démocratie naissante et les fragiles premières républiques entretiennent-elles avec les femmes ?

Grâce aux recherches scientifiques effectuées depuis plusieurs décennies, une histoire mixte de ces grands moments historiques est désormais possible, une histoire riche et complexe des femmes comme des hommes, et des interrelations entre eux.

L’héritage paradoxal de 1789, pour les femmes, est celui de l’obtention de la citoyenneté mais de l’exclusion du politique ; et peu après, le code civil napoléonien pense et légalise leur infériorité.

En 1789, 1830, 1848, et lors de la Commune de 1871, nous verrons les positions sociales occupées par hommes et femmes, leurs actions respectives et/ou conjointes, la façon dont ces actions sont possibles, permises, reçues par la société de l’époque.

Par exemple, les femmes sont-elles représentées dans les grands courants de pensée, comme les philosophies utopistes (le Saint-Simonisme, les phalanstères de Charles Fourier) ? Sont-elles actives sur les barricades ? Leur parole est-elle acceptée ?

4 séances, consacrées respectivement à :

-1789: l’héritage paradoxal de la Révolution française : les femmes deviennent citoyennes mais sont privées de droits politiques

-1830 : les philosophies utopistes attirent les femmes ; les femmes sont actives durant les « trois Glorieuses » de juillet 1830

-1848 : les femmes sont exclues de la démocratie naissante

-1871 : les femmes dans la Commune ; la Commune et les droits des femmes

Conclusion : l’essor du féminisme sous la IIIe république

S'inscrire