011508 COURS EN FAC « Je pense donc je suis, je selfie donc je suis : comment s’écrit l’intime de Saint Augustin à Grisélidis Réal ? »

  • Dates des cours : 19janv-26janv-2févr-9févr-23févr-2mars-9mars-16mars-23mars-30mars-6avr-27avr
  • Heure de début du cours : 15:30
  • Heure de fin du cours : 18:00
  • Jour du cours : Mercredi
  • Intervenant : Christian ZONZA


Christian ZONZA

LIEU du cours : Campus tertre, salle ou amphi à confirmer ultérieurement

Se représenter, écrire l’intime, une évidence contemporaine à l’heure des blogs, réseaux sociaux et selfies dont on étudiera la généalogie! Ce cours invite à un parcours diachronique qui partira de saint Augustin pour aller jusqu’au Carnet de bal d’une courtisane de Grisélidis Réal, une prostituée suisse. Il se fonde sur une œuvre complète, les Mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir, que je vous invite à lire dans le détail et sur une vaste anthologie de textes largement empruntés au XVIIIe siècle, période inaugurale des écritures de soi (Saint-Simon, Mme Staal-Delaunay, Rousseau…). On se propose, à travers le choc des époques, de comprendre les mutations du genre autobiographique et d’en étudier les enjeux pratiques et théoriques et de découvrir le sens de l’intime d’une époque à l’autre. La question de l’intime offre en effet de larges perspectives d’étude. Nous explorerons ainsi cinq domaines : le cœur, le corps, la morale, l’intellect et la spiritualité. C’est en effet la représentation d’une intériorité qui touche à la fois le cœur (les mémoires disent les passions amoureuses dans leur rapport à l’histoire, par exemple) mais également la morale (les textes révèlent certaines ambitions cachées, disent les fautes inavouées et les remords). L’intime, c’est également tout ce qui est lié au corps dans sa relation à lui-même (les modifications du corps, le corps souffrant), dans sa relation aux autres (le corps au moment de la mort, le corps et la sexualité, le rapport du corps à l’espace, à la nourriture, aux vêtements dans les pratiques sociales). L’intime, c’est aussi la manière dont l’esprit se forme, dans l’éducation et la découverte du savoir, mais également dans son rapport à Dieu et au sacré.  Ce parcours diachronique en littérature croisera inévitablement d’autres domaines artistiques (la peinture, la musique, le cinéma et les arts décoratifs) dans un dialogue entre les arts.

Oeuvre au programme

  • Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée, Gallimard, Folio, 2008.

Évaluation en contrôle continu

-un dossier à rendre sur l’oeuvre au programme à partir de sujets proposés ou un dossier sur une œuvre autobiographique au choix dans la bibliographie suivante :

-Tristan l’Hermite, Le Page discracié (Folio)

-Mme de Staal-Delaunay, Mémoires (coll. Temps retrouvé)

-Casanova, Histoire de ma vie (Folio)

-Octave Mirbeau, Journal d’une femme de chambre (Folio)

 

 

 

S'inscrire